De quoi le parc Jarry a-t-il besoin? Les candidats aux prochaines élections municipales répondent à la question.

Le parc Jarry est LE grand parc des résidents de Villeray et Parc-Extension. Son développement a un impact direct sur notre qualité de vie ! Afin de mieux connaître la vision du parc qu'ont les candidats aux prochaines élections municipales, la Coalition des amis du parc Jarry (CAP Jarry) a envoyé un questionnaire aux divers partis politiques présents dans l'arrondissement de Villeray - St-Michel - Parc-Extension. Voici leurs réponses!

Nous remercions les candidats de leur participation, étant assurés que le sain développement du parc Jarry est un enjeu qui nous tient tous à cœur. Nous croyons que leurs réponses illustrent bien leurs priorités et permettent à nous, citoyens, de faire le choix le plus éclairé possible aux prochaines élections. N'hésitez pas à faire circuler notre bulletin – tous les électeurs du quartier sont sensibles à ces enjeux.

Les partis politiques et les candidats (selon l'ordre alphabétique des candidats à la mairie d'arrondissement):


Projet Montréal (chef: Richard Bergeron)
Nathalie Goulet - Mairie d'arrondissement
Sasha Dyck - District Parc-Extension
Robert Prévost - District Villeray


Coalition Montréal (chef: Marcel Côté)
Soraya Martinez - Mairie d'arrondissement
Stella Anastasakis - District Parc-Extension
Elsie Lefebvre - District Villeray


Équipe Denis Coderre (chef: Denis Coderre)
Anie Samson - Mairie d'arrondissement
Mary Deros - District Parc-Extension
Pasquale L. Iacobacci - District Villeray
(Pas de réponse de ce parti)


Vrai changement pour Montréal(chef: Mélanie Joly)
Béatrice Zako - Mairie d'arrondissement
Singh Dilbagh - District Parc-Extension
Pas de candidat - District Villeray

 

Question 1 - Le parc Jarry est depuis longtemps tiraillé entre une utilisation métropolitaine ou une de quartier, entre une vocation sportive (sports organisés, tournois régionaux sinon mondiaux, etc) et un désir de se faire aire de détente et de loisirs pour tous; quelle est votre vision de la vocation du parc Jarry?

Projet Montréal - Le parc Jarry est là où l'on va à la découverte de la nature, de l'autre, et de soi-même. C'est un lieu de rencontre naturel, actif et culturel entre Villeray et Parc-Extension. C'est aussi là où ces deux quartiers accueillent leurs voisins de Montréal, du Québec et du monde entier. Nous croyons que les besoins de la population locale ainsi que ceux des visiteurs peuvent être satisfaits en grande mesure. Pour assurer cet équilibre entre les vocations du parc, nous proposons de créer une structure de gouvernance qui permettra à tous les acteurs et bénéficiaires du parc de se retrouver autour de la même table pour guider ensemble l'avenir de ce joyau montréalais.

Coalition Montréal - Depuis plus de 60 ans, les Montréalais fréquentent le parc Jarry qui constitue un des poumons verts de Montréal. Ce parc, en plein cœur de quartiers densément peuplés, doit demeurer un espace urbain de choix. Il est utilisé régulièrement par divers publics : enfants et familles, adolescents, personnes âgées, randonneurs et sportifs. Il doit aussi demeurer un lieu d’évènements sportifs et culturels visant un public large. Enfin, il s’agit aussi d’un espace communautaire prisé par les associations culturelles des quartiers Villeray et Parc-Extension.

Pour les résidents de Parc-Extension et Villeray, le parc Jarry, avec les autres parcs fréquentés, fait partie d’une offre globale de services de l’arrondissement. Le parc Jarry, c’est un bijou vert au cœur de Montréal!

Vrai changement pour Montréal - La vocation du Parc Jarry doit être d'abord et avant tout un aire de détente et de loisirs pour les citoyens, principalement ceux de l'arrondissement. Cependant, il doit aussi continuer d'être un pôle d'attraction métropolitain et international avec l'organisation des évènements de Tennis Montréal, ce qui donne à l'arrondissement une grande visibilité et produit d’importantes retombées économiques pour les commerçants des environs. Dans la recherche de l'équilibre entre ces deux utilisations, la première vocation doit toutefois être privilégiée en cas de conflit.

 

Question 2 - Selon vous, quels sont les changements qui ont eu le plus grand impact positif sur le parc ces 4 dernières années ?

Projet Montréal - L'ajout de l'aire de pique-nique jouxtant la piscine, l'aménagement des alentours de l'étang, l'installation du terrain de cricket et la réfection de la patinoire.

Coalition Montréal - Les nombreux aménagements verts autour du secteur de l’étang, le reboisement et le fleurissement sont sans doute les changements qui ont certainement le plus embellit le parc Jarry dans les dernières années et donné naissance à un ilot de fraicheur, de beauté et de détente au cœur de la ville. La construction de la butte pour la glissade a été très appréciée par les enfants et est donc un aménagement qui ajoute une plus-value à notre parc en plus de créer de la volumétrie qui rappelle la nature. Enfin, l’arrivée de nouveaux partenaires, dont la Ligne bleue, permet aux résidents de bénéficier d’une plus grande offre de loisirs et d’activités.

Vrai changement pour Montréal - Durant ces dernières années, nous n'avons pas vu d'aménagements ayant eu un effet positif sur le parc.

 

Question 3 - Selon vous, quels sont les changements qui ont eu le plus grand impact négatif sur le parc ces 4 dernières années?

Projet Montréal - Pas de réponse.

Coalition Montréal - Les empiètements dans le parc doivent être surveillés de près. Le choix de la ville de Montréal d’accueillir Tennis Canada a certainement eu des impacts très positifs quant à une offre d’installations de grande qualité pour les citoyens de Villeray et Parc-Extension, en plus de contribuer au rayonnement du grand Villeray à l’international. Or, les agrandissements de Tennis Canada, bien que compréhensibles doivent cesser. Il faut de plus être vigilant quant à l’utilisation de l’espace libre au cœur du parc afin que celui-ci garde sa vocation d’accessibilité.

Vrai changement pour Montréal - Pour nous, l’ajout d’un 2e étage au Stade Uniprix a eu un impact négatif sur le parc puisque certaines vues sur le mont Royal sont désormais obstruées.

 

Question 4 - Que devrait-on faire avec le chalet du parc qui abrite pour l’instant un poste de police de quartier, 2 salles de réunions réservées pour une association d'aînés et un regroupement sportif, et des toilettes publiques?

Projet Montréal - Cet édifice a un important potentiel public, communautaire et éducatif. Il serait intéressant de discuter avec le PDQ 31 pour voir s'ils seraient prêts à garder un comptoir de service dans le chalet et à céder les autres salles pour des activités d'animation culturelles et éducatives centrées sur le parc. Également, ce serait bien d'y installer des vestiaires et des commodités pour les familles utilisant la pataugeoire.

Coalition Montréal - Les chalets de parc en général, et celui du parc Jarry en particulier, doivent avoir une utilité mixte, c’est-à-dire à la fois citoyenne, communautaire et institutionnelle si nécessaire. L’arrondissement doit reprendre possession des espaces et en gérer les temps d’usage, relocaliser certains organismes s’il le faut, afin de permettre un usage plus collectif. Enfin, il est impératif que les citoyens puissent avoir accès aux utilités sanitaires.

Vrai changement pour Montréal - Le chalet dans le parc doit servir aux citoyens qui le fréquentent, comme c’est le cas dans la plupart des parcs de la ville. Le poste de police devra donc éventuellement être relocalisé à l'extérieur du parc.

 

Question 5- Récemment de nombreux citoyens de l’arrondissement se sont opposés à la construction d’un nouveau bâtiment au parc Jarry (annexe au chalet pour agrandir le poste de police). Présentement, on envisage d’implanter un centre animalier au parc Angrigon et une école primaire dans le parc de la Fontaine à L'Île-des-Soeurs. Quelle est votre position au niveau de la construction dans les parcs de bâtiments publics visant à répondre à des besoins autres que ceux des utilisateurs/trices du parc ?

Projet Montréal - Cela dépend, bien sûr, du contexte. Certains parcs sont déjà bien établis, et sont utilisés à leur maximum. Dans ces cas, comme nous avons vu dans le parc Jarry, il faut faire très attention de ne pas enlever des terrains et équipements déjà fortement utilisés et appréciés des résidents. Dans d'autres cas, un parc est créé de toutes pièces à partir d'un terrain abandonné ou utilisé à d'autres fins. Dans ces cas, un bâtiment peut s'intégrer à la vision intégrale du parc dès le début.

Coalition Montréal - L’usage d’un terrain zoné parc est exceptionnel et doit être, dans la mesure du possible, exclu. Toutefois, les contraintes liées à la densité urbaine propre à une métropole comme Montréal peuvent parfois faire en sorte qu’il soit nécessaire d’utiliser un terrain zoné parc pour construire des infrastructures essentielles à la communauté.

Depuis quelques mois, un principe est en émergence à la Ville, soit celui de compenser la perte d’un espace zoné parc en s’assurant qu’un espace de superficie équivalente soit transformé en parc. Ce principe vise à préserver le patrimoine naturel de Montréal.

La Coalition s’engage à respecter le plan directeur du parc Jarry et réunir rapidement tous les acteurs concernés afin de le mettre à jour.

Vrai changement pour Montréal - À notre avis, les parcs étant des lieux de divertissements et détentes pour les citoyens, ils doivent être préservés à ces usages. C’est pourquoi, parmi nos 10 actions pour Montréal, nous souhaitons protéger et mettre en valeur les parcs municipaux, en créer de nouveaux, et protéger les zones vertes de l’île. Par conséquent, de façon générale, les bâtiments publics ne devraient pas être construits ni aménagés dans les parcs, sauf exception. Les deux situations auxquelles vous référez dans votre lettre sont des exemples d’exceptions qui doivent être autorisées.

 

Question 6 - Les citoyens de l’arrondissement ont pu s’opposer au projet d'agrandissement du poste de police au parc Jarry grâce au processus d’approbation référendaire de la loi québécoise. Dans sa refonte de la loi sur l'urbanisme, l'ancien gouvernement libéral proposait de créer des zones exemptes d'approbation référendaire. Quelle est votre position sur ce processus référendaire et pour les propositions de modification des règlements de zonage dans les parcs?

Projet Montréal - Ce projet de loi créerait des « zones franches » où aucun référendum ne serait permis, pour permettre à des municipalités d'agir avec célérité et finalité dans des projets de développement urbain. C'est clair pour nous que ces « zones franches » n'ont pas leur place lors des projets visant à changer le caractère de parcs urbains établis et aimés tels que le parc Jarry.

Coalition Montréal - Coalition Montréal prend l’engagement ferme d’interdire la création de zones franches d’approbation référendaire sur le territoire montréalais. Les citoyens doivent pouvoir se prononcer sur les changements de zonage dans leur voisinage.

Vrai changement pour Montréal - Nous croyons qu’il faut maintenir le droit des citoyens de soumettre des projets à un processus d’approbation par référendum pour toutes les propositions de modifications de règlements de zonage visant les parcs. La loi dans sa forme actuelle permet aux citoyens et utilisateurs des parcs de se prononcer sur tous les aspects de développement de ceux-ci, ce qui assure l’acceptabilité sociale des projets proposés.

 

Question 7 - Le conseil d'arrondissement a adopté en 2012 une résolution pour protéger les vues patrimoniales que le parc Jarry offre sur le mont Royal. Désirez-vous concrétiser cette résolution par un règlement?

Projet Montréal - Absolument.

Coalition Montréal - Oui, nous prenons l’engagement de préserver par règlement les vues patrimoniales du Mont-Royal.

Vrai changement pour Montréal - Nous sommes pour la préservation des vues patrimoniales qu'offre le parc Jarry sur le mont Royal. Nous allons donc travailler pour rendre effectif la résolution adoptée par l’arrondissement en 2012 par l’adoption d’un règlement en ce sens.

 

Question 8 - La ville de Montréal doit renégocier en 2015 son bail avec Tennis Canada pour l'occupation d'espaces au Stade Uniprix par les services d'entretien du parc, un loyer pour utiliser de l’espace dans un bâtiment financé à 75% par les fonds publics et des terrains qui ont été cédés par la ville à Tennis Canada pour 1 $. De plus, dans le cadre de ce bail, la ville contribue de manière importante aux frais d'opérations (plus de un million en 2012 pour le loyer + la contribution aux frais d'opération). Quelles balises votre parti définira-t-il pour la négociation du renouvellement de ce bail ?

Projet Montréal - La relation entre Tennis Canada et l'arrondissement est importante, car nous sommes voisins dans le parc Jarry. Les bâtiments dans le parc Jarry sont maintenant construits, mais nous croyons que leur utilisation pourrait mieux servir la collectivité. Nous proposerons donc une entente non seulement pour le bail des services d'entretien du parc, mais aussi une entente pour promouvoir la tenue d'activités sportives, culturelles et communautaires dans les installations de Tennis Canada, favorisant surtout des activités accessibles et enrichissantes pour la qualité de vie des résidents de Parc-Extension et Villeray.

Coalition Montréal - Dans le processus de négociation du bail, les élus de la Coalition de l’arrondissement feront appel aux bonnes relations avec un citoyen corporatif d’envergure internationale. Des rencontres auront lieu avec des représentants du milieu et les Amis du parc Jarry pour connaître les préoccupations locales.

Vrai changement pour Montréal - Nous souhaitons que la Ville négocie une entente avec Tennis Canada pour le renouvellement du bail pour les espaces qu’elle occupe au Stade Uniprix qui tienne compte de l'importance des contributions initiales de la Ville (cession des terrains et financement à hauteur de 75% des bâtiments).

 

Question 9 - Selon vous, de quoi le parc Jarry a-t-il besoin?

Projet Montréal - D'amour ! De soins. De gens engagés, comme les résident-e-s bénévoles du CAP Jarry, qui sont prêt-e-s autant à ramasser les déchets dans le parc que de s'asseoir avec les instances décisionnelles pour guider son avenir. Ces investissements d'amour valent autant que les investissements d'argent, et sont tout aussi nécessaires. Et finalement, le parc a aussi besoin de voir les réalisations finales du plan d'aménagement dans le coin nord-est du parc.

Coalition Montréal - Mise à jour du plan directeur en collaboration soutenue avec les Amis du parc Jarry et autres partenaires; Aménagement dans le secteur de l’étang et plantation; Aire d’exercice pour adultes et aînés avec les partenaires; Préservation des espaces verts du parc et assurer la quiétude des lieux ; Assurer la propreté et la convivialité du parc; Verdissement des espaces de stationnement de façon écologique; Instaurer des bacs de collecte sélective dans le parc; Meilleure liaison entre Villeray et Parc-Extension; Aménagement d’une traverse pour piétons et cyclistes rue Castelneau et Ogilvy; Préservation d’une couleur locale et des services de proximité autour du parc.

Vrai changement pour Montréal Le plan directeur d'aménagement du parc Jarry qui a été déposé en 2008 a été élaboré avec une participation active des citoyens et principalement des utilisateurs. Il est le fruit de plus de 5 années de consultation. Étant donné l'importance de ce document et le processus qui a mené à sa conception, nous allons nous assurer de faire prioriser la mise en œuvre des principaux axes de développements qui y sont proposés. Nous veillerons à ce que ce travail soit fait en collaboration avec tous les partenaires et tienne compte des moyens financiers de la Ville.

 

 

Panorama des résultats antérieurs

Voici des tableaux qui rappellent les résultats des deux dernières élections (2005 et 2009) - pour les nouveaux venus dans le quartier et ceux qui ont été un peu étourdis par l'effervescence du monde municipal montréalais des derniers mois.

Maire de Montréal
2009 Nombre de votes Pourcentage du vote
Gérald TREMBLAY Union Montréal 159 020 37,9%
Louise HAREL Vision Montréal 137 301 32,7%
Richard BERGERON Projet Montréal 106 768 25,4%
2005
Gérald TREMBLAY Union Montréal 202 302 53,73%
Pierre BOURQUE Vision Montréal 136 769 36,32%
Richard BERGERON Projet Montréal 32 126 8,53%
-
Maire de l'arrondissement Villeray – Saint-Michel – Parc-Extension
2009 Nombre de votes Pourcentage du vote
Anie SAMSON Vision Montréal 12 800 39,6%
Marcel TREMBLAY Union Montréal 10 709 33,1%
Nicolas THIBODEAU Projet Montréal 7 452 23,1%
2005
Anie SAMSON Vision Montréal 13 109 45,24%
Paolo V. TAMBURELLO Union Montréal 11 122 38,38%
Jose Luis BOLANOS Projet Montréal 3 616 12,48%
-
Conseiller municipal du district Parc-Extension
2009 Nombre de votes Pourcentage du vote
Mary DEROS Union Montréal 3 476 50,7%
Costa ZAFIROPOULOS Vision Montréal 1 608 23,4%
Bernarda KLATT Projet Montréal 899 13,1%
2005
Mary DEROS Vision Montréal 4 631 66,40%
Vanna VONG Union Montréal 1 227 17,59%
Mubashar RASOOL Indépendant 532 7,48%
Antoine THOMASSET-LAPERRIÈRE Projet Montréal 473 6,78%
-
Conseiller municipal du district Villeray
2009 Nombre de votes Pourcentage du vote
Elsie LEFEBVRE Vision Montréal 5 972 54,3%
Éric DAOUST Projet Montréal 2 936 26,7%
Sylvain LACHANCE Union Montréal 1 895 17,2%
2005
Sylvain LACHANCE Union Montréal 3 227 39,01%
Martine CARRIÈRE Vision Montréal 3 159 37,60%
Éric DAOUST Projet Montréal 1 965 23,39%

 

Et maintenant, faites votre devoir de citoyen!