La CAP Jarry demande aux candidats leur vision des grands parcs urbains et du parc Jarry

Les élections municipales auront lieu le 1e novembre 2009. Les enjeux sont certes nombreux mais nous croyons que celui associé aux espaces verts publics en est un de taille. Dans ce contexte, la vision qu’ont les candidats du parc Jarry, poumon de Villeray et Parc-Extension, est sans contredit de l’information pertinente à l’heure des choix.

La CAP Jarry a décidé de participer à l’opération des élections municipales en diffusant la vision des candidats à la mairie de Montréal et ceux à la mairie de l'arrondissement. Le 25 septembre dernier, nous avons fait parvenir aux candidats des questions sur divers aspects du parc.

Candidats à la mairie d’arrondissement

Pour la mairie d'arrondissement, le questionnaire a été envoyé à Mme Anie Samson (Vision Montréal), M. Nicolas Thibodeau (Projet Montréal) et M Marcel Tremblay (Union Montréal) que nous remercions sincèrement pour le temps consacré à réfléchir aux enjeux et à répondre aux questions. Voici donc leurs réponses.

 

Question 1- Quelle est votre vision de la vocation du parc Jarry?

Anie Samson, Vision Montréal - Le parc Jarry est un grand parc métropolitain à saveur locale. Un magnifique espace vert situé au centre de notre arrondissement et où toutes nos familles trouvent repos, loisirs, sports, amusement et relaxation à la même place.

Nicolas Thibodeau, Projet Montréal - Le Parc Jarry est le poumon public de Villeray St-Michel Parc Extension et un combattant aux îlots de chaleur montréalais. En plus de servir aux services sportifs et culturel, ce dernier est sans contre-dit d'une utilité de santé publique.

Marcel Tremblay, Union Montréal - Le parc Jarry doit
1) Garder les orientations du plan directeur qui consacre deux tiers du parc à des activités de jeux et détentes et un tiers à des activités sportives.
2) S’assurer que la ville centre continue à investir de 800 à 1 million par année pour concrétiser le plan directeur.
3) Maintenir les activités de Tennis Canada

 

Question 2 - Quelle sont les changements récents dans le parc (depuis les 5 dernières années) qui ont eu le plus grand impact positif?

Anie Samson, Vision Montréal- Les principaux changements effectués ces dernières années sont :
- L’air de jeu pour enfants
- L’installation de plusieurs bancs
- La patinoire sur étang en hiver
- La rénovation de la piscine
- L’ajout d’une piste skate-board et basket-ball
- Le terrain de soccer synthétique
Le tout bien sur dans le seul objectif d’offrir une panoplie de services récréatifs et sportifs à nos familles.

Nicolas Thibodeau, Projet Montréal - Étant un fréquent usager lors de mes pratiques de Capoeira et pour y promener mon chien à l'endroit réservé, j'y ai constater les changements Que les citoyens (et la ville) ont pris en main, plantation d'arbres et une aire de protection de l'abreuvoir pour contrer la boue.

Marcel Tremblay, Union Montréal - Au niveau du sport : le terrain de soccer synthétique, les aires de criquet, de skate et de basket. Au niveau de la détente : l’aire des jeux des enfants, mobiliers urbains, plantation de plus d’une centaine d’arbres.

 

Question 3 - Quelle sont les aspects qui ont été négligés et qui ont eu le plus grand impact négatif au parc Jarry?

Anie Samson, Vision Montréal - Les aspects n’ayant pas fait l’objet d’attention particulière ces dernières années sont : l’accessibilité à la patinoire en hiver (le chalet pour les patineurs) et l’air réservé aux chiens qui devrait être amélioré.

Nicolas Thibodeau, Projet Montréal - L'agrandissement des installations sportives et la refonte de ses espaces de stationnement ont eu le plus grand impact négatif au parc Jarry. Ces installations auraient dû prendre en considération les pratiques LEED afin de minimiser son impact sur le parc. Qui plus est, l'administration Tremblay et Vision Montréal à l'opposition aurait dû suivre les demandes de la pétition de Protégons le parc Jarry et son caractère public du 3 juin 2002. De plus, l'absence de Vision et d'unité des autres partis politiques, empêche l'apaisement de la circulation autour du Parc. Avec les lignes de tramway proposés, notre parc ne s'en portait que mieux par une baisse de la vitesse des véhicules et de son nombre roulant à essence. La pollution menace quotidiennement la santé du parc et de nos citoyens.

Marcel Tremblay, Union Montréal - Le manque d’entretien et de réparation des infrastructures de l’eau : qualité de l’eau potable Égouts bouchés. Dégradation de la surface de roller-hockey. L’analyse des risques d’usure et d’entretien de nos tours d’éclairage.

 

Question 4 - Quels développements prévoyez-vous pour le parc Jarry?

Anie Samson, Vision Montréal - Le développement de ce parc relève de l’agglomération. La seule responsabilité qui incombe à l’arrondissement est celle de l’entretien du parc. Cependant, je continuerai en collaboration avec le milieu et les résidents à veiller au sein développement de ce parc qui représente une fierté pour notre arrondissement. Je continuerai aussi à appuyer tout nouveau projet qui contribuera au développement et au rayonnement de cet unique espace vert.

Nicolas Thibodeau, Projet Montréal - Son verdissement et la protection de son intégrité face aux pressions immobilières et institutionnelles. S.v.p. voir la page 47 et 48 de notre programme à l'adresse suivante http://www.projetmontreal.org/files/documents/Programme_2009_fr.pdf
Qui plus est, pour s'y rendre, on proposerait un autre plan d'aménagement des rues l'entourant pour permettre aux cyclistes de s'y rendre de façon sécuritaire, et éviter que le parc demeure ceinturé de pistes dédiés prioritairement aux voitures.

Marcel Tremblay, Union Montréal - Poursuite du plan directeur de 800 à 1 million de dollars d’investissement. Aménagement de l’entrée magistrale du parc au coin de St Laurent et Jarry; Remplacement de la membrane de l’étang; Amélioration des stationnements pour les deux patinoires. Amélioration des Bocce et du Volley-ball de plage et les points soulignés dans les impacts négatifs.

 

Question 5- On dénote une tendance à utiliser des bâtiments existants ou même à construire de nouveaux bâtiments à l'intérieur des parcs de Montréal pour abriter des services municipaux. Il y a, par exemple, le projet de construire un nouveau bâtiment dans le parc Jarry pour abriter le poste de police PDQ 31 du district Villeray. Quelle est votre position sur ce dossier?

Anie Samson, Vision Montréal - Comme vous le savez, j’ai répondu à toutes les questions qui touchent le projet d’agrandissement du poste de police PDQ 31. Aussi, il ne s’agit pas d’un enjeu électoral pour moi. La question de la sécurité de mes citoyens est une question quotidienne et non pas une question électorale. À titre de rappel, le PDQ 31 a été localisé au parc Jarry à la demande de citoyens en 1996! Le dossier est actuellement en étude et nous attendons des réponses aux questions soulevées par la coalition des amis du Parc Jarry et de quelques citoyens lors de l’assemblée de consultation organisée par l’arrondissement. Une décision sera prise aussitôt que nous aurons des réponses éclairées à ces questionnements. Lorsqu’on parle de coûts, de budgets, de relocalisation et d’acquisition, nous devons prendre des décisions éclairées et responsables car c’est de votre argent qu’il s’agit.

Nicolas Thibodeau, Projet Montréal - Nous nous engageons à Projet Montréal d'étudier d'autres options pour assurer le patrimoine des parcs de notre arrondissement. Qui plus est, en élisant Projet Montréal, vous retrouverez de futurs professionnels accrédités Leadership in Energy and Environmental Design (LEED) pour aider à construire une plus belle ville. http://www.cagbc.org/leed/la_certification_leed/index.php

Marcel Tremblay, Union Montréal - La police de Montréal et les services des immeubles de la ville, considèrent l’agrandissement du PDQ 31 dans le stationnement situé près de leur poste, pour des raisons budgétaires. J’ai demandé à mon collègue M. Claude Dauphin, président de la sécurité publique, de retarder la décision de l’implantation, jusqu’après la période électorale. Si je suis élu, mon intention est d’arrêter ce projet d’agrandissement et de demander une analyse complète des services de police de l’ensemble de l’arrondissement, en particulier la localisation des PDQ, dans l’objectif de favoriser la plus grande sécurité citoyenne.

 

Question 6 - Quel est votre plus beau souvenir associé au parc Jarry?

Anie Samson, Vision Montréal - J’ai en effet un souvenir particulier au parc Jarry. J’ai célébré plusieurs mariages au parc mais un m’a profondément marqué et qui est celui d’un couple de Villeray. Les deux personnes ayant vecu toute leur vie à Villeray et qui ont decidé de s’unir dans ce parc, entouré de tout leurs amis et familles. Ils ont fêté comme si ils étaient chez eux. Ce sentiment d’appartenance qu’avait ce monde pour ce parc m’avait marqué. La beauté de cet espace m’inspire et rend les gens heureux.

Nicolas Thibodeau, Projet Montréal - Question difficile avec le bouquet de souvenirs créés au cours des années. À pied, à vélo, et en pic-niquant... Je dois avouer que la pratique estivale de la Capoeira, avec le Centre Culturel et Arts Martiaux Brésiliens de Montréal, me procure une vive joie sans précédent. De pouvoir profiter de l'herbe verte sous nos pieds nus pour tambouriner nos exercises au grand airs est un privilège extraordinaire! http://www.capoeirabrasileira.com/

Marcel Tremblay, Union Montréal - Étant amateur de tennis, j’apprécie le travail de Tennis Canada qui nous permet de côtoyer les plus grands champions du monde et qui donne une notoriété internationale à l’arrondissement Villeray-St Michel- Parc Extension ainsi qu’à la ville de Montréal.
Lors d’une corvée de nettoyage, j’ai eu une rencontre avec quelques membres des Amis du Parc, qui m’ont permis de mieux comprendre leurs préoccupations et de les faire miennes, toujours en respectant le consensus du plan directeur.

 

 

Candidats à la mairie de la ville de Montréal

Pour la mairie de la ville de Montréal, un questionnaire sur leur vision des grands parcs urbains a été envoyé, le 25 septembre, à M. Richard Bergeron (Projet Montréal), Mme Louise Harel (Vision Montréal), Mme. Louise O'Sullivan (Montréal Ville-Marie) et M. Gérald Tremblay (Union Montréal). Aucun des candidats n'a envoyé de réponse! On peut présumer qu'ils ont laissé leurs candidats à la mairie d'arrondissement décrire les positions des partis. Cependant, il faut mentionner que le développement du parc dépend de la ville centre et que c'est à l'Hôtel de ville que ça se passe.

Heureusement, le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Mtl) organisait le 6 octobre dernier un débat avec M. Richard Bergeron (Projet Montréal), Mme Louise Harel (Vision Montréal) et M. Gérald Tremblay (Union Montréal). Plusieurs questions touchant l’environnement ont été débattues par les candidats notamment celles entourant l’échangeur Turcot, la protection du site de Marianopolis et la récupération dans les lieux publics. Le CRE-Mtl a inclus dans le débat quatre questions venant du public et celle soumise par Marie-Michèle Poisson, au nom de la CAP Jarry, a été retenue.

On a donc demandé aux candidats : « Nos grands parcs urbains sont menacés par la pression constante des entrepreneurs immobiliers mais aussi par la pression exercée par des organisations sportives professionnelles (ex: Tennis Canada au parc Jarry, la course automobile à l'Île Notre-Dame) et enfin, par la tendance récente à construire de nouveaux bâtiments à l'intérieur des parcs de Montréal pour y abriter des services municipaux. Ne croyez-vous pas qu'il faille cesser de construire dans nos parcs et protéger nos espaces verts et de loisir? »

Chaque candidat a eu 3 minutes pour répondre et vous pouvez entendre les réponses complètes (en fait, tout le débat s’y retrouve) au lien suivant (temps 66:53):
www.cremtl.qc.ca/elections-municipales-2009.php#video

Nous reproduisons ici les extraits les plus significatifs pour le parc Jarry de chacun des candidats, par ordre d’intervention.

M. Richard Bergeron (Projet Montréal) : C'est la moindre des choses que de respecter les parcs et de les renaturaliser à chaque fois qu'on en a l'occasion, au minimum de ne rien n'y construire et ça sera juste le début d'une solution plus générale visant la protection intégrale de tout ce qui reste d'espaces verts.

M. Gérald Tremblay (Union Montréal) : Sur le parc Jarry, il y a un questionnement sur l'agrandissement du poste de police, je pense qu'on est en réflexion sur cette décision-là, elle n'a pas été finalisée et ça ne veut pas dire qu'il va y avoir un agrandissement mais à toutes les fois qu'on fait quelque chose dans un parc, on consulte l'arrondissement parce que ça concerne l'arrondissement Villeray – St-Michel – Parc-Extension, on consulte les personnes qui sont directement interpelées et partant de là, on essaie de trouver des solutions concrètes.

Mme Louise Harel (Vision Montréal) : Moi je pense qu'il faut que les règles soient claires et transparentes.

Nous vous encourageons à écouter l’intégralité de débat. Si vous manquez de temps, les 3 candidats ont fait de courtes déclarations à la fin du débat.

 

Et maintenant, faites votre devoir de citoyen!